Championnats d'Europe, Belgrade du 3 au 5 mars 2017

ÇA NE PASSE PAS POUR STELLA !

 

Ces chronos cet hiver sur 60m (7’’16 le 31/01/17) lui permettaient d’envisager sereinement une finale pour ces championnats européens en salle. Malheureusement force est de constater que l’athlétisme comme bien d’autres sports n’est pas un long fleuve tranquille.

 

Après une série prometteuse samedi avec un départ assuré (7’’28) et malgré une concurrence au rendez-vous, l’AUCiste Stella AKAKPO a rapidement déchanté.

 

Dimanche dans la 3e demi-finale couloir 5, Stella AKAKPO a dû se contenter d’une troisième place en 7’’34 avec un départ qui ne lui a pas permis de se mettre en action rapidement. Loin de ses adversaires d’un jour où la finale était accessible à 7’’26, ses ambitions de podium se sont ainsi stoppées dès la demi-finale.

 

C’est donc la déception qui prima dans le camp de la jeune française comme elle le confiait dans sa déclaration sur le site de la Fédération Française d’Athlétisme (www.athle.fr) après son élimination : « Je ne vais pas mentir, je suis déçue. Je ne vois pas comment je pourrais ne pas l'être après cette course, surtout quand je vois qu'il fallait 7''26 pour passer en finale. 7''26, c'est le chrono de ma rentrée au mois de janvier, et aujourd'hui, je termine ma saison avec 7''34, pfff. Aujourd'hui, j'ai raté ma mise en action, tout simplement. »

 

Une saison hivernale qui s’achève sur une fausse note, mais ne doutons pas qu’en combattante Stella AKAKPO va très rapidement se tourner vers de nouveaux objectifs pour cet été comme nombre d’athlètes français qui avaient d’ailleurs fait l’impasse sur ces championnats pour préparer la saison estivale.

0 commentaires

Championnats de France de lancers longs

 

Record personnel pour Antoine

 

 

 

 Toujours en discrétion c’est sur deux tableaux qu', Antoine RIOU (ESM) a mené sa barque en cette saison hivernale.

 

Toujours en discrétion qu'Antoine RIOU (ESM) a mené sa barque en cette saison hivernale.

 

  Paré de deux médailles au poids 7kg, : l’or (championnats de France universitaires – 2 février) et le bronze (championnats de France indoor espoirs – 5 février), Antoine s’alignait ce week-end à Châteauroux au disque 2kg.

 

Qualifié avec la septième performance de la saison en espoirs (45m25) et dans un concours relevé avec un top trois au-delà des 50m, Antoine a confirmé sa position dans les meilleurs discoboles français avec un lancer à 46m51 à son premier essai (6ème du concours).

 

 Pas d’exploit ce week-end mais de très bon augure pour une montée en puissance cet été comme il nous le confiait au lendemain de ces championnats  «Je suis plutôt content de la perf tout près de mon record. J’ai changé d’entraîneur récemment donc ça se met en place doucement et annonce de belles choses pour cet été». Rendez-vous est donc pris !

V.M

 

 

 

0 commentaires

Championnats de France Elites à Bordeaux


Championnats de France Elites, Bordeaux 18 et 19 février

 

3 podiums pour les Aucistes !

60m : Dès les séries, l’Auciste Stella AKAKPO (série 7’’37) a dû se rendre à l’évidence quant à la forme retrouvée de Floriane GNAFOUA (Athlé 91 en série 7’’23). Stella monte sur la deuxième marche du podium avec un chrono en finale 7’’33, loin de ses chronos de janvier il est vrai. 

Elle repart cependant plutôt satisfaite selon ses dires : « Je reviens de blessure et j’appréhendais cette compétition. J’y ai beaucoup pensé ces derniers temps. J’ai trois semaines de séances pas très rapides dans les jambes, et malgré cela, je reviens avec deux bons chronos et une qualification pour les Europe de Belgrade, donc je suis très, très contente ». Rendez-vous est d’ores et déjà pris avec le gratin européen du 3 au 5 mars où elle espère « une finale » et « rattraper le retard pris, afin de descendre encore le chrono vers les 7’’10, mon objectif de la saison »

Déclaration de Stella AKAKPO = source : www.athle.fr

 

800m : L’espoir Charlotte MOUCHET (2’09’’39) n’a pas failli en montant sur la deuxième marche du podium, même si une note de déception a fait  jour dès la ligne d’arrivée franchie. Dans une course lente et après avoir mené la course, Charlotte s’est en effet fait passer dans le dernier tour par Imane BOUKHARTA (US Talence en 2’09’’19). Une course remportée par la luxembourgeoise Charline MATHIAS (Lma en 2’08’’70). Sur une bonne dynamique et toujours compétitrice, ne doutons pas de retrouver Charlotte cet été dans le top français !

 

Au poids 7kg : Une nouvelle fois au rendez-vous des France Elites, Stéphane SZUSTER n’a pas loupé l’occasion de monter sur le podium malgré une douleur à la main qui ne lui a pas permis de s’exprimer pleinement quant à la perf réalisée. Stéphane peut cependant être très satisfait d’avoir sur un seul lancer réussi à se parer de bronze (1e essai = 17m16).

 

Deux autres aucistes étaient du voyage bordelais mais n’ont pas à leur grand désespoir réussi à réaliser les perfs qu’ils escomptaient.

400m : Antoine GILLET (Belg) 48’’60 en série, a renoncé à la finale.


 

  3000m marche : Cécile DELEUZE (15’10’’07 - 13e), dans un jour sans et créditées de deux cartons rouges, Cécile n’a pu élever le rythme pour réaliser la course qu’elle s’était promise.

 

 

 

V.M

0 commentaires

Championnats de France Masters,Val de Reuil 11 et 12 février 2017

 De l’OR en masters !

 

Ces championnats de France, reconnaissons-le, sont l’occasion pour les masters de s’offrir une compétition très hétéroclite quant aux motivations de chacun !

 

Alors que les plus âgés recherchent, tout en restant des compétiteurs, une occasion de se retrouver sur la piste pour renouer avec les sensations de la compétition et la joie de partager avec leurs homologues, les plus jeunes toujours dans les bilans seniors viennent quant à eux à la recherche de perf.

C’est ainsi que quatre de nos athlètes se sont présentés sur la piste ce week-end !

 

Poids 7kg : Pas moins d’une semaine après sa participation aux championnats de France en Nationaux à Lyon, Thomas CUISSET (M35) se lançait de nouveau dans la bataille ; sûrement avec dans la tête (compétiteur dans l’âme qu’il est !) un objectif de perf pour s’ouvrir pourquoi pas les portes des Elites comme la saison dernière. Avec un lancer à 15m56 (N3), il n’a pas manqué cette nouvelle étape dans sa saison hivernale en décrochant l’OR. Dans le top 15 au bilan français senior !

 

3000m marche : en surpassant les autres compétitrices, Anne-Gaëlle RETOUT (F35) a foulé la piste en 14’54’’44 (N3) et revient de son déplacement avec une médaille d’OR bien méritée qui la situe de nouveau dans le top 20 des seniors françaises dans cette discipline.

 

Sur le sprint, Edith CAUX (F60) n’a pas manqué l’occasion de marquer de son empreinte sa catégorie d’âge en décrochant deux belles médailles dOR sur 400m en 74’’34 et sur 200m en 31’’92.

 

Notre dernière représentante Catherine PERNET (F50) se lançait sur deux épreuves. Pour sa première au poids 3kg, très impressionnée par les autres concurrents, elle a surpassé son stress grâce à notre indéfectible nadette (4 fois titrée ce week-end aux France et aux régionaux de lancers longs) avec un lancer à 4m99 (8e). Sur le 3000m marche déjà plus à l’aise, Catherine PERNET (F50) termine huitième en 21’11’’58 et évite sa peur du carton rouge qui lui trottait dans la tête cette semaine.

 

Un beau week-end plein de sourire où nous retiendrons une nouvelle fois que

 « peu importe son défi, l’essentiel est d’aller jusqu’au bout ! »

0 commentaires

Championnats de France Cadets-Juniors, Nantes 11 et 12 février

ne rien regretter


 

Petit effectif AUCISTE il est vrai avec trois représentants qualifiés à cette nouvelle édition nantaise des « France » cadets et juniors. Mais comme leurs aînés universitaires il y a dix jours, ils avaient rendez-vous sur le tour de piste du stadium Pierre Quinon pour s’opposer aux meilleurs français.

 

Samedi Andréa LENOIR (JUF) s’alignait sur 400m une semaine après ces championnats de France en épreuves combinées avec l’ambition de se hisser en finale. Dans la cinquième série et malgré un bon couloir 4, elle doit se contenter d’un très beau record personnel 58’’23. Il lui manqua un peu de hargne au rabat des 200m pour virer en tête. Mais elle repart selon ses dires « satisfaites d’avoir bouclé ce 400m sous son meilleur chrono ».

 

Dimanche, c’était au tour de nos deux triple-sauteurs d’entrée en piste dans des concours nationaux très relevés. Le plus jeune d’entre eux en cadet, Thomas GOGOIS arrivé avec la quatrième perf française pouvait prétendre au podium. Il repart déçu et frustré en restant au pied du podium avec un saut 14m61, à six petits centimètres de la troisième place. Perturbé pendant tout son concours par une petite douleur à la hanche, il peut tout de même se satisfaire d’avoir confirmé sa place dans le top 4 français.

 

Au triple-saut junior, son camarade de club Erwan MOUADDIB repart philosophe après un nouveau déplacement nantais peu fructueux. Sur un concours junior où le public attendait de grosses perfs de tous les concurrents le niveau annoncé étant largement au-dessus des 14m, Erwan n’a malheureusement jamais pu exprimer ses ambitions d’entrer dans le top 10 du concours comme il le souhaitait, la faute à un ischio contracté le freinant sur chaque tentative de saut.

 

Un déplacement porteur d’expérience pour ces trois jeunes déjà habitués au haut niveau qui se sont dès le voyage retour projeté vers la saison estivale en nous donnant rendez-vous à Dreux, fin juin.

V.M

0 commentaires

Championnats de France

Les Benjamins-Minimes de l'Ecole d'Athlétisme sur 2 fronts ce week-end

 Lison titrée aux les championnats Zone Sud

 

Les benjamins: Les 8 athlètes de l'Amiens UC qualifiés pour les championnats régionaux zone sud (ex-Picardie), se sont retrouvés à la salle Marie Curie de Nogent sur Oise samedi après midi.

Peu de prétention pour nos jeunes au départ car la quasi totalité sont des benjamins 1ére année.

 

La plus en vue  à se mettre en évidence fut donc logiquement Lison Rochet qui décrocha le titre en longueur avec un bon saut en longueur de 4m33;elle n'en resta pas là puisqu'elle parvint également à se hisser en finale B du 50m en 7s86 (record personnel).

Chez les garçons,là,aussi il faut aller voir du coté du 50m  où notre sprinteur de poche Maxime Ammar Khodja se hisse en finale et établit une nouvelle marque avec 7s48.Par ailleurs ses performances en longueur pouvaient lui faire espérer un podium mais il ne maitrisa pas son concours, probablement fatigué par une longue journée, le concours de longueur étant la dernière épreuve.

Alexandre Peuvot fut un peu dans le même cas et il termine 5ème en longueur (4m26) et parvint à se hisser en finale du 50m haies mais chuta dans cette course.

 

 

LES MINIMES:  pour eux il s'agissait de se retrouver à domicile dans la salle couverte du stade Urbain Wallet pour une compétition à thème avec leurs ainés, vendredi en soirée.

Là aussi ce sont les sprinters qui se sont mis en évidence, moins par les chronos que par le collectif de l'AUC qui se dessine de plus en plus.

Cette compétition avait lieu le vendredi soir et on sentait bien que ces jeunes manquaient un peu de jus en cette fin de semaine.Toujours est-il que l'AUC possède maintenant 7 athlètes en moins de 7s sur 50m avec 4 athlètes entre 6s60 et 6s70.Le collectif est bien présent et la hiérarchie établie; Alexandre Cravinho (6s63),Nicolas Taleb (6s64) et Erwan Konaté (6s65) et ils ont été rejoints  par Corentin Zanardi qui pour sa 1ère compétition réalise le super chrono de 7s76.

Les places dans le relais 4x50m cet été seront chères et il y a fort à parier que ce relais sera un des tous premiers sur le plan national.

A signaler le beau record personnel de Nicolas Taleb en longueur: 5m40, les 8s38 sur le 50m haies pour Aubin Keller mais également un record personnel au triple saut (11m33) ainsi que les 2m70 à la perche pour Lilé Garric

 D.SP

0 commentaires

Championnats Hauts de France de cross, Liévin le 5 Février

Championnats des Hauts de France de cross, Liévin le 5 février

 Héroïques !

 

Avec quatre titres individuels remportés par Myriam Darkaoui (juniors féminines), Mélanie Doutart (élite dames) et Emmanuel Rudolff Levisse (espoir et scratch en élite hommes), deux titres collectifs dans les épreuves reines et 27 qualifiés pour le championnat de France, nos crosswomen et crossmen ont marqué de leur empreinte les premiers championnats des Hauts de France, encore baptisés « demi-finales » des championnats de France.

 

Liévin, capitale mythique du cross nordiste et terre de cendres. Celles des seize mille « poilus » non identifiés et qui dorment à jamais à quelques encablures, la haut sur la colline de Notre Dame de Lorette. Celles des terrils, jadis bouillantes et noires, aujourd'hui recouvertes d'une végétation conquérante qui masque deux siècles de souffrance humaine au fond des mines.

C'est dans ce décor humanisé et transformé en joli parc de loisir, sur un parcours vallonné et qui se dégradait au fil des courses que nos crossmen des deux sexes ont fait la plus jolie moisson de titres et de qualifiés de l'histoire du club à ce stade de la compétition, même si le départ de la Champagne Ardenne partie rejoindre le « Grand Est », a un peu affaibli la concurrence.

Bien sûr, la lutte au couteau programmée qui opposa Mélanie Doutart à la néo Lilloise Fadouwa Ledhem, puis celle plus amicale mais tout aussi intense entre Emmanuel Rudolff Levisse et Reda Jaafar constituèrent les deux points d'orgue de cette journée mémorable pour nos couleurs. Superbes vainqueurs, Mélanie et Emmanuel marquèrent de leur empreinte ces championnats 2017.

Certaines et certains furent aussi mis en lumière comme Myriam Darkaoui lauréate solitaire en juniors féminines, nos vétérans et nos cadettes qualifiés inespérés dans les foulées respectives de Christophe Guibon et d'Ines Da Silva, Rédouane Hennouni premier « Picard » du cross court, Cécile Deramond dauphine des masters dames, Léa Plumecocq bien sûr qui sortait de blessure et tint crânement son rang, Arnaud Michel, Brahim Zouaoui et Axel Benrekia (deuxième espoir « picard ») brillants à leur niveau dans le cross « élite masculin ».

D'autres évoluèrent dans l'anonymat et la solitude à l'image de Marie Séraffin qui termina dans l'épuisement et la détresse le cross élite dames, si loin de Mélanie !

Mais, dans ce décor que l'eau d'un ciel sans espoir de lumière rendait de plus en plus austère au fil de l'après-midi, toutes et tous vous fûtes héroïques à votre façon et vous avez donné des frissons à vos amis, entraîneurs et dirigeants, ce qui est l'essence même du sport.

Ph B

 

Le classement des athlètes de l'AUC

 Les distances réelles étaient d'environ 5% plus courtes que les distances annoncées qui figurent ci-dessous. QI : qualifié individuel. QE qualifié par équipe

Masters masculins (9980m)

4 Christophe Guibon 32mn38 QE -9 Aïssa Dahou 34'43s QE- 36 Saïd Essabik 36'21 QE- 60 Thierry Norel 37'17 QE-

l'AUC 4ème par équipes

 

Minimes féminines (3080m)

36 Léna Buleux 13mn 35s

 

Cadettes (4200m)

15 Ines Da Silva 17mn 30s QE - 34 Laura Van Acker 18mn 33s QE - 49 Elise Legay 19mn 12s QE

64 Omeya Bouchoucha 19mn 59s QE -80 Julie Subitte 21mn 07s QE

l'AUC 3ème par équipes

 

Cadets (5380m)

33 Louis Vignolles 19mn 17s QI - 45 Clément Touati 19mn 43s- 54 Maxime Pochet 20mn 07s -99 Hillel Nacir 21mn 15s

L'AUC 9ème par équipes

 

Juniors filles (5380m)

1 Myriam Darkaoui 20mn 27s QI - 21 Solène Tran Van 23mn 18s QI

 

Juniors garçons (6500m)

30 Louis Deleersnyder 23mn 23s QI- 62 louis Paboeuf 24mn 56s - 74 Théo Grisoni 25mn 15s

80 Augustin Laboulet 25mn 43s -90 Augustin Caussin 26mn 52s

l'AUC 9ème par équipes

 

Cross court masculin (3880m)

8 Rédouane Hennouni Bouzidi 12mn 32s QI -59 Mickael Flamment 13mn 45s -77 Damien Battez 14mn 09s

82 Maxime Plutta 14mn 17s- 101 Mikaël Bettan 14mn 40s

L'AUC 9ème par équipes

 

Cross élite dames (7620m)

1 Mélanie Doutart 27mn 50s QE -3 Léa Plumecocq 28mn 39s QE -9 Cécile Deramond 31mn 12s, 2ème master QE

45 Emilie Lefèvre – Jouenne 33mn 56s QE - 46 Fiona Chiapolini 33mn 57s, 9ème espoir QE-

50 Anne Laure Bonard 34mn 24s, 18ème master féminine QE- 55 Anne Claire Fourdraine 34mn 48s, 13ème espoir

65 Audrey Geoffroy 35' 23s -108 Lugdivine Chorro 38'25s -117 Mélanie Messio 39'09s-136 Marie Seraffin 43'22s

l'AUC 1ère par équipes

 

Cross élite messieurs 9980m

 1 Emmanuel Rudolff Levisse 32mn 08s, 1er espoir QE-  2 Reda Jaafar 32mn 20s QE - 6 Arnaud Michel 33mn 33s QE

 24 Brahim Zouaoui 34mn 47s QE - 33 Axel Benrekia 35mn 28s, 6ème espoir QE-  35 Romain Lapersonne 35mn 45s QE

 59 Alexandre Tranchard 36mn 41s - 103 Marc Antoine Gauchard 38mn 41s 22ème espoir- 119 Guillaume Rohaut 39' 21s

 128 Guillaume Vansuyt 39mn 41s, 30ème espoir-  135 Yacine Charène 39mn 57s

 L'AUC 1ère par équipes

0 commentaires

Championnats de France Espoirs et Nationaux, Lyon 4 et 5 février 2017

Antoine Riou , encore médaillé

 

Petit effectif auciste mais non des moindres pour représenter nos couleurs à ces France en salle pour causes les France en épreuves combinées le même week-end et la proximité des France ELITE (17 et 18 février), sans oublier malheureusement les quelques blessés dans nos rangs.

En espoirs :

Deux jours après sa médaille d’or aux championnats de France universitaire, on retrouvait sur le plateau du lancer de poids 7kg Antoine RIOU. Elevant une nouvelle fois son niveau de perf, Antoine se pare à Lyon du bronze avec un super jet à 15m84, nouveau record personnel.

A la hauteur, néo auciste Fatoumata BALLEY pour ses premiers championnats de France espoirs se place 15ème avec un saut à 1m55. Comme sa coéquipière c’est sûrement déçu que William AUBATIN revient de son déplacement lui qui pouvait espérer monter sur le podium. Avec un saut à 1m93, William termine à la 14ème place. Un concours à sa portée, lui qui a un record à 2m12 et alors que le podium se joue entre 2m09 et 2m06.

En nationaux ;

Sur un très gros concours au poids 7kg, les 4e battant leur record perso avec des lancers à plus de 16m, notre représentant Thomas CUISSET peut se satisfaire de sa cinquième place avec un lancer à 15m80.

V.M

0 commentaires

Championnats de France d'EC et marche, Rennes 4 et 5 février

Cécile Deleuze sur la 3ème marche...

 

 

Avec 5 féminines qualifiées, l’AUC Athlétisme partait avec son plus gros effectif: une marcheuse et quatre combinardes pour un pentathlon soit 5 épreuves sur une journée : le 60m haies, la hauteur, le poids 4kg, la longueur et le 800m.

 

Dès la première journée, Cécile DELEUZE, fer de lance des marcheuses françaises en espoirs, s’alignait sur 3000m marche. Elle revient avec l’unique médaille au compteur auciste, médaillée de bronze sur la 3ème marche du podium en 14’28’’35. Pour autant elle reste déçue de sa perf., mais nous la retrouverons aux championnats de France ELITE dans 15 jours pour la deuxième année consécutive.

 

Dans le même temps, ont foulé la piste nos deux juniors 1er année qui connaissaient toutes deux leur premier championnat de France sur pentathlon

 

Floriane MASSE termine à une très belle 7ème place (3367 pts – record perso) en battant plusieurs de ses records personnels à la hauteur (1m60), au poids 4kg un de ses points faibles (7m69) et à la longueur 5m33.

 

Andréa LENOIR après une super entame sur les haies où elle bat son record personnel en descendant pour la première fois en dessous des 9’’ avec un chrono à 8’’98, se loupe malheureusement à la hauteur. Faisant par la suite la course aux points elle mit un point d’honneur à terminer son Pentathlon en terminant première de sa série de 800m. Elle boucle son penta. à la 13ème place (3107pts)

 

Deux jeunes que nous retrouverons n’en doutons pas dans le haut niveau dans les années à venir !

 

Pour la deuxième journée de ces France, nos espoirs de médaille reposaient sur Coralie ARCUBY (ESF). De retour de Prague avec l’équipe de France, Coralie a subi les dures lois des épreuves combinées où le moindre pépin physique ne pardonne pas. Blessée au dos après la hauteur, elle ne put malheureusement pas poursuivre sa quête de médaille. On espère pouvoir la retrouver aux championnats de France ELITE à Bordeaux (18 et 19 février).

 

Accompagnée en espoir féminine par sa camarade d’entrainement, Raphaëlle ROLNIN revient avec une belle 9ėme place (3339pts). Elle signe ainsi son retour dans le haut de la scène des combinardes malgré une bronchite, elle qui fut freinée depuis un an par des pépins physiques qui l’ont empêché de s’exprimer pleinement sur ces exigeants combinés.

 

V.M.

0 commentaires

Championnats de France Masters, Val de Reuil 10 et 11 février

 De l’OR en masters !

 

Ces championnats de France, reconnaissons-le, sont l’occasion pour les masters de s’offrir une compétition très hétéroclite quant aux motivations de chacun !

 

Alors que les plus âgés recherchent, tout en restant des compétiteurs, une occasion de se retrouver sur la piste pour renouer avec les sensations de la compétition et la joie de partager avec leurs homologues, les plus jeunes toujours dans les bilans seniors viennent quant à eux à la recherche de perf.

C’est ainsi que quatre de nos athlètes se sont présentés sur la piste ce week-end !

 

Poids 7kg : Pas moins d’une semaine après sa participation aux championnats de France en Nationaux à Lyon, Thomas CUISSET (M35) se lançait de nouveau dans la bataille ; sûrement avec dans la tête (compétiteur dans l’âme qu’il est !) un objectif de perf pour s’ouvrir pourquoi pas les portes des Elites comme la saison dernière. Avec un lancer à 15m56 (N3), il n’a pas manqué cette nouvelle étape dans sa saison hivernale en décrochant l’OR. Dans le top 15 au bilan français senior !

 

3000m marche : en surpassant les autres compétitrices, Anne-Gaëlle RETOUT (F35) a foulé la piste en 14’54’’44 (N3) et revient de son déplacement avec une médaille d’OR bien méritée qui la situe de nouveau dans le top 20 des seniors françaises dans cette discipline.

 

Sur le sprint, Edith CAUX (F60) n’a pas manqué l’occasion de marquer de son empreinte sa catégorie d’âge en décrochant deux belles médailles dOR sur 400m en 74’’34 et sur 200m en 31’’92.

 

Notre dernière représentante Catherine PERNET (F50) se lançait sur deux épreuves. Pour sa première au poids 3kg, très impressionnée par les autres concurrents, elle a surpassé son stress grâce à notre indéfectible nadette (4 fois titrée ce week-end aux France et aux régionaux de lancers longs) avec un lancer à 4m99 (8e). Sur le 3000m marche déjà plus à l’aise, Catherine PERNET (F50) termine huitième en 21’11’’58 et évite sa peur du carton rouge qui lui trottait dans la tête cette semaine.

 

Un beau week-end plein de sourire où nous retiendrons une nouvelle fois que

 « peu importe son défi, l’essentiel est d’aller jusqu’au bout ! »

V.M.


Championnats de France Épreuves Combinées et marche, Rennes 4 et 5 février

 

Cécile Deleuze sur la 3ème marche...

 

 

Avec 5 féminines qualifiées, l’AUC Athlétisme partait avec son plus gros effectif: une marcheuse et quatre combinardes pour un pentathlon soit 5 épreuves sur une journée : le 60m haies, la hauteur, le poids 4kg, la longueur et le 800m.

 

Dès la première journée, Cécile DELEUZE, fer de lance des marcheuses françaises en espoirs, s’alignait sur 3000m marche. Elle revient avec l’unique médaille au compteur auciste, médaillée de bronze sur la 3ème marche du podium en 14’28’’35. Pour autant elle reste déçue de sa perf., mais nous la retrouverons aux championnats de France ELITE dans 15 jours pour la deuxième année consécutive.

 

Dans le même temps, ont foulé la piste nos deux juniors 1er année qui connaissaient toutes deux leur premier championnat de France sur pentathlon

 

Floriane MASSE termine à une très belle 7ème place (3367 pts – record perso) en battant plusieurs de ses records personnels à la hauteur (1m60), au poids 4kg un de ses points faibles (7m69) et à la longueur 5m33.

 

Andréa LENOIR après une super entame sur les haies où elle bat son record personnel en descendant pour la première fois en dessous des 9’’ avec un chrono à 8’’98, se loupe malheureusement à la hauteur. Faisant par la suite la course aux points elle mit un point d’honneur à terminer son Pentathlon en terminant première de sa série de 800m. Elle boucle son penta. à la 13ème place (3107pts)

 

Deux jeunes que nous retrouverons n’en doutons pas dans le haut niveau dans les années à venir !

 

Pour la deuxième journée de ces France, nos espoirs de médaille reposaient sur Coralie ARCUBY (ESF). De retour de Prague avec l’équipe de France, Coralie a subi les dures lois des épreuves combinées où le moindre pépin physique ne pardonne pas. Blessée au dos après la hauteur, elle ne put malheureusement pas poursuivre sa quête de médaille. On espère pouvoir la retrouver aux championnats de France ELITE à Bordeaux (18 et 19 février).

 

Accompagnée en espoir féminine par sa camarade d’entrainement, Raphaëlle ROLNIN revient avec une belle 9ėme place (3339pts). Elle signe ainsi son retour dans le haut de la scène des combinardes malgré une bronchite, elle qui fut freinée depuis un an par des pépins physiques qui l’ont empêché de s’exprimer pleinement sur ces exigeants combinés.

 

V.M.

 

Championnats de France en salle Espoirs et Nationaux, Lyon 4 et 5 février

 

Antoine Riou , encore médaillé

 

Petit effectif auciste mais non des moindres pour représenter nos couleurs à ces France en salle pour causes les France en épreuves combinées le même week-end et la proximité des France ELITE (17 et 18 février), sans oublier malheureusement les quelques blessés dans nos rangs.

En espoirs :

Deux jours après sa médaille d’or aux championnats de France universitaire, on retrouvait sur le plateau du lancer de poids 7kg Antoine RIOU. Elevant une nouvelle fois son niveau de perf, Antoine se pare à Lyon du bronze avec un super jet à 15m84, nouveau record personnel.

A la hauteur, néo auciste Fatoumata BALLEY pour ses premiers championnats de France espoirs se place 15ème avec un saut à 1m55. Comme sa coéquipière c’est sûrement déçu que William AUBATIN revient de son déplacement lui qui pouvait espérer monter sur le podium. Avec un saut à 1m93, William termine à la 14ème place. Un concours à sa portée, lui qui a un record à 2m12 et alors que le podium se joue entre 2m09 et 2m06.

En nationaux ;

Sur un très gros concours au poids 7kg, les 4e battant leur record perso avec des lancers à plus de 16m, notre représentant Thomas CUISSET peut se satisfaire de sa cinquième place avec un lancer à 15m80.

V.M


Championnats Hauts de France Minimes, Nogent/Oise le 28 janvier

Nos minimes étaient également de la partie
En effet,c'est ce samedi que 250 minimes étaient réunis à la salle Marie Curie de Nogent sur Oise pour disputer également leur 1er championnat de Hauts de France.
15 athlètes de l'AMIENS UC représentaient le club,soulignant la bonne vitalité de l'école d'athlétisme.Et le bilan de cette journée est plus que satisfaisant puisque nos jeunes aucistes ramènent dans leur escarcelle 4 podiums dont un titre de champion des Hauts de France.
Celui-ci est l’œuvre de Erwan Konaté qui pulvérisa au 6ème essai son record personnel au saut en longueur en réalisant 6m00 et prouve qu'il peut aller beaucoup plus loin en maitrisant sa course d'élan.Il n'en resta pas là,puisqu"il parvint également à monter sur la 3éme marche du lancer de poids(11m55) et se glissa en finale C du 50m(6s68).
Sur cette distance il est toutefois devancé par ces 2 camarades de club Alexandre Cravinho et Nicolas Taleb qui se hissent en finale B (6s63 et 6s67)résultat collectif qui leur permettra d'avoir un excellent relais cet été.
A la perche féminine c'est Lilé Garric qui rate de peu la 1ére marche et réalise une marque à 2m62;
Dernier podium avec Félicie Szcepaniak qui tire son épingle du jeu au saut en longueur avec une 3ème place et un saut à 4m70.
Les autres Aucistes à avoir réaliser de bonnes performances sont l’œuvre de Erwann Varlet avec un record personnel à la hauteur(1m60),de Léna Buleux,3mn26s70 record personnel pulvérisé, et de Romane Dastot-Desnain au 50m(7s24).
D SP

Championnats Hauts de France Espoirs-Seniors, Nogent/Oise le 22 janvier

Une compétition bien triste!

 

Peu de monde, peu de niveau, peu d'ambiance...C'est ainsi que l'on pourrait résumer les premiers championnats Hauts de France en salle..

Malgré tout, les AUCistes ont réussi à réaliser des performances intéressantes et à apporter au club 18 médailles (9 or, 4 argent,5 bronze) :

- Coralie Arcuby, qui dans une semaine participera à un match international en épreuves combinées, a bondi à 6m02 en longueur et a lancé le poids à 12m25.

- Au poids encore,la shot team a fait fort : Stéphane Szuster, en bon entraineur a montré l'exemple et a remporté l'épreuve  avec un lancer à 16m11 devant Thomas Cuisset (15m21) et Basile Rolnin (14m03), et devrait assurer sa qualification pour les Elites. En espoir Antoine Riou s'impose avec un jet à 15m42.

Basile Rolnin, en préparation du match international d'épreuves combinées du week end prochain , a franchi 2m00 à la hauteur ;

A noter également les 1m63 en hauteur de Fatoumata Balley, les 58''83 au 400m de Domitille Noël, les 7''24 de William Aubatin ..

 

Toutes les perfs sont sur le site de la FFA